Visita de Managua (Nicaragua)

Leal Villa de Santiago de Managua, nombre con el que fue fundada, o simplemente Managua, es la actual capital de Nicaragua, ubicada en Centroamérica entre Costa Rica y Honduras. Cuenta con unos 1,817,096 habitantes (2004)en su área metropolitana, lo cual hace que sea considerada como la cuarta ciudad más poblada de América Central, después de Ciudad de Guatemala, San Salvador y San José de Costa Rica. Managua is the capital city of Nicaragua as well as the department and municipality by the same name. It is located on the southwestern shore of Lake Managua. The city was declared the national capital in 1852.[2] Previously, the capital had alternated between the cities of León and Granada. The city has a population of about 1,680,100 composed predominantly of Spanish-speaking creoles and mestizos. Founded in 1819 and given the name of Leal Villa de Santiago de Managua, the city began life as a rural fishing village.[3] Efforts to make Managua the capital of Nicaragua began in 1824, soon after the Central American nations became independent from Spain. Managua's location between the rival cities of León and Granada made it an ideal compromise site. The city has been witness to the rise and fall of political powers throughout Nicaragua's history, and has suffered two devastating earthquakes over the course of the 20th century. Managua est la capitale du Nicaragua et du département du même nom, situé près de l'océan Pacifique. Le nom de Managua vient de Mana-ahuac, qui signifie "proche de l'eau" ou "entourée d'eau" en langue Nahuatl. La ville s'élève aujourd'hui sur une zone habitée par les tribues indiennes des siècles avant la conquête espagnole de l'Amérique centrale au XVIe siècle. Ce ne fut qu'en 1857, après que Granada n'ait été détruite par une armée de mercenaires américains menés par William Walker, que la capitale du pays fut établie à Managua. Entre 1852 et 1930 Managua connue une importante phase d'urbanisation, devenant un centre de gouvernement, d'infrastructures et de services. La ville subit d'importantes inondations en 1876 et 1885 ainsi qu'un tremblement de terre meurtrier en 1931, qui détruisit une grande partie de la ville. Sous le règne du dictateur Anastasio Somoza García et de sa famille (1936 - 1979), elle s'agrandit rapidement. De nouveaux bâtiments gouvernementaux furent érigés, l'industrie développée, et une université construite; Managua devint la ville la plus développée d'Amérique centrale. Malheureusement, la ville subit un deuxième tremblement de terre majeur le 23 décembre 1972, qui détruisit à nouveau une grande partie de la ville. Bien qu'elle fut reconstruite rapidement, elle ne retrouva jamais son statut passé. Le tremblement de terre incitant de nombreux habitants de Managua à aller s'établir en banlieue, et par peur d'un nouveau tremblement de terre, le centre-ville ne fut jamais entièrement reconstruit. (wikipedia) 08.2007 VALPARD FILMS http://valpardfilms.free.fr